APPEL SÉCURITÉ GLOBALE Caen

⚠️ APPEL SÉCURITÉ GLOBALE Caen ⚠️

“2021 : Réveillons-nous !

Durant les dix dernières années, le rythme des lois sécuritaires et liberticides n’a cessé de s’accélérer dans l’objectif clairement assumé de renforcer la surveillance et le contrôle social de l’État sur chacune et chacun d’entre nous. Et lorsqu’un article d’une de ces lois est retiré ou considéré anticonstitutionnel, c’est simplement pour mieux se retrouver dans la loi suivante.
De fait, face à la restructuration du capitalisme et aux lois antisociales et xénophobes qui en découlent, les contestations et luttes sociales se multiplient et leur offensivité s’accroît (loi Travail, gilets Jaunes, etc.). Dès lors, les gouvernements successifs n’ont eu de cesse de multiplier les effectifs de maintien de l’ordre, tout comme leur armement et leurs prérogatives. Ceci afin de museler davantage les luttes, interpeller et enfermer les contestataires comme les personnes stigmatisées. Face aux revendications de justice sociale qui émergent de toute part, le déploiement sécuritaire est la seule solution de l’État pour conserver et étendre les privilèges de ceux qui le dirigent.
Le loi sécurité globale n’est qu’un rouage supplémentaire de cette logique frénétique du sécuritaire et nous ne devons pas nous laisser enfermer par le calendrier législatif qu’on nous impose. C’est bel et bien contre cette société de surveillance de masse et permanente que nous devons poursuivre la mobilisation.
D’ores-et-déjà, d’autres attaques sont en cours ou à venir, avec notamment :

  • la loi de programmation de la recherche qui introduit le délit de trouble à la tranquillité ou le bon ordre de l’établissement (universitaire) » dont l’objectif est de renforcer la répression des mobilisations étudiantes (article venant d’être censuré par le conseil d’état, il reviendra donc peut être sur le tapis d’ici quelques temps) ;
  • la loi « séparatismes » qui permet d’augmenter le contrôle de l’État sur les structures associatives et renforce la protection juridique de ses hauts fonctionnaires ;
  • les décrets permettant l’extension du fichage massif des personnes en fonction de leurs orientations politiques, religieuses, appartenances associatives, syndicale, etc. Ça concernera aussi les personnes morales et les groupements, et leurs proches le livre blanc de la sécurité intérieure qui donne les préconisations pour les années à venir : accroissement des pouvoirs de police et gendarmerie, professionnalisation de la sécurité privée au service de l’État, analyse automatisée des réseaux sociaux, contrôles biométriques systématisés (avec lecture d’empreintes durant les contrôles de rue, etc.),
    En bref, après l’état d’urgence sanitaire et le plan vigipirate urgence attentat, le contexte sécuritaire ne va pas cesser de s’immiscer toujours plus dans nos quotidiens, au taf ou dans la rue.
    Plus que jamais, créons et poursuivons nos luttes afin de montrer notre détermination en vue d’éradiquer toutes les politiques et mesures sécuritaires passées, actuelles et à venir.
    Face à la répression, la solidarité et la détermination sont nos armes.
    Manifestation le samedi 9 janvier 2021, 14h30, boulevard maréchal Leclerc”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *