Rugir dans l’état d’urgence

Rugir à la maison !

“Guerre” oblige, on se doit de vous tenir au courant de ce qu’on propose de faire en ces temps de confinement. On espère avant tout que vous et vos proches (et vos lointain.e.s aussi) vont bien.

On aimerait participer à une entraide populaire pour faire face à cette pandémie mais la gestion militaire de la situation, ses amendes tarifées ainsi que les risques de propagation du virus limitant les déplacements nous empêchent de le faire. Il ne nous faut pas nous désolidariser pour autant, nous lançons donc un appel à contributions pour faire de Rugir un espace où lire nos analyses, nos propositions, nos sentiments, nos créations respectives dans une perspective solidaire et révolutionnaire. Si vous avez des textes sous le coude que vous aimeriez nous envoyer, ou s’il vous prend l’envie d’écrire tout ce que vous avez sur le coeur ou devant le yeux pendant ces temps de confinement, on vous répondra au plus vite pour relayer vos contributions, dans le cadre de la ligne éditoriale comme d’habitude.

Rugissement d’exception

La présence policière se déployant partout, nous nous proposons également de relayer des témoignages de contrôles abusifs, de violences policières ou d’autres scènes injustes, même ordinaires, que vous vivez ou voyez lors de cet état d’urgence sanitaire. La gestion gouvernementale de ce confinement uniforme étant irresponsable, elle ne fait qu’accroître les inégalités. Les règles mises en place par le gouvernement à propos du jugement de la légitimité ou la non-légitimité de ces déplacements sont totalement confuses. Le jugement du caractère nécessaire des déplacements et d’une potentielle sanction est ainsi laissé à l’arbitraire des policier.ère.s qui seront les seul.e.s représentant.e.s de l’autorité lors de ces situations. Nous doutons fortement de leur légitimité à tenir ce rôle, la discrimination du contrôle au faciès étant un phénomène trop ordinaire pour faire confiance à un tel dispositif. D’autant plus, les personnes exilées dont le statut n’est pas régularisé, les personnes sans logis, les personnes précaires, les familles nombreuses, les personnes en confinement avec des personnes violentes et/ou maltraitantes, les personnes toxicomanes ainsi que les personnes qui ne supportent pas la solitude sont plus ou moins amenées à se trouver dans l’illégalisme lors de leurs déplacements essentiels. Des actes injustes auront lieu comme nous avons déjà pu le voir par vidéo.

Aussi, il nous semble nécessaire de rendre visible ces moments d’injustice quand bien même ils se dérouleraient dans le cadre légal de cet état d’urgence sanitaire. Nous vous proposons donc d’envoyer ces scènes d’injustice si vous les vivez ou voyez à notre adresse mail rugircaen@riseup.net. Nous vous invitons également à veiller à votre sécurité lors de ces envois, la surveillance numérique pouvant s’accentuer durant l’état d’urgence. On vous incite à prendre de simples précautions comme l’anonymat de vos mails et de vos adresses mails. Nous relayerons vos témoignages sur notre site internet en conservant bien entendu votre anonymat. Nous condamnerons le fait de recevoir des faux témoignages, la situation étant trop grave pour mentir à son sujet. Nous invitons les personnes qui voudraient envoyer des faux pour nuire à la légitimité de l’institution policière, à nous envoyer plutôt des contributions sans transformer le réel. Bien que la solution que nous apportons est minime, nous espérons pouvoir assurer au mieux la santé et la sécurité de toustes face à cette pandémie. 

En espérant recevoir vos contributions en tous genres et en espérant que peu de situations d’injustices auront lieu,

Meilleur confinement possible à vous !

Pour des collages fleuri et quali, suivez fleurcollages sur Insta

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *