Joel Bruneau, l’affreux jojo

Aujourd’hui Joel Bruneau, maire sortant de Caen, et candidat aux élections municipales, nous dévoile son incroyable bilan 2014-2020 et quelques éléments sur son nouveau programme [1]. Je m’attarderai sur quelques points importants.

Nous avions déjà publié quelques lignes sur la politique sécuritaire de son mandat (Bruneau ou la banalité du mal, la politique sécuritaire de CLMH) si vous voulez vous rafraichir la mémoire.

La permanence de Joel Bruneau redécorée, avant qu’elle ne soit légèrement abimée

Ecologie – Le bilan

Avec le titre sexy de « ville toujours plus verte »

« Soutien à toutes les actions qui favorisent le développement des entreprises », « Promotion renforcée de la « destination Caen » en France et à l’international », « Soutien et accompagnement de projets ambitieux comme le MOHO et la Grande Halle »… AH mince ! Je me suis trompé de catégorie on est là dans « économie  – une ville d’entreprise et de créations d’emplois ».  Je me disais aussi c’était un peu anti-écologique tout ça pour une ville « toujours plus verte ».

Passons donc  «  écologie »: Réhabilitation énergétique de bâtiment, piste cyclable, arbres, un nouveau parc, des éclairages moins énergivores, un nouveau tram. Ouah quel ville écologique ! Est-ce qu’on peut s’en satisfaire ? Absolument pas.

Tram, vélo : Faire payer un maximum

A 1,70 pour un ticket neuf (puis 1,50 ensuite) pour un trajet de bus/tram ( plus lent que le précédent), quand on sait que beaucoup de personnes précaires prennent les transports en communs j’appelle ça du vol. On passera sur les comportements systématiquement racistes et sexistes des contrôleurs qui ajoutent une bonne ambiance au trajet [2]. Même chose pour les vélos, si les pistes cyclables ont évolués, l’offre de vélo est aussi payante, en revanche le nombre de route interdit aux voitures n’a semblent-il pas changer (on se demande vraiment pourquoi des voitures peuvent encore circuler dans l’hyper-centre tant cela est dangereux). De plus aujourd’hui 30 villes en France ont des transports en communs gratuit [3], ce n’est pas comme si c’était une innovation incroyable, l’efficacité est prouvé, l’amélioration de la qualité de vie notamment des plus précaires est réelle [4]. Mais pour Joel Bruneau lors du débat des municipales, quand ces adversaires propose cette idée, il rétorque que la gratuité amène un réseau moins performant (toujours dans la performance Joel) [5]. Bon ce n’est pas ce qui se voit dans les autres villes et quand on voit le réseau à Caen on se demande comment c’est possible de faire pire, mais surtout deuxième argument pour lui, la gratuité ce n’est « pas de la justice sociale ». Bon quand on représente « Les Républicains » et « La République En Marche » je pense qu’on est pas super bien placé pour dire ce qui n’est pas de la justice sociale. Réprimer oui, gratuité non. 

« Eclairages moins énergivores » ? Ok mais quand on décide d’installer partout des écrans de 2 mètres pour diffuser 24h/24 de la pub dans les rues de la ville, quand on ajoute des écrans de pub à chaque arrêt de tram , quand on tolère les vitrines allumés toute la nuit alors que c’est illégale c’est un peu moins cohérent d’un coup.

On oublie dans ce bilan la tolérance apportait à l’égard de l’agrandissement de l’aéroport de Caen-Carpiquet, la bétonisation de la moitié de la place de la République, puis la création d’un gigantesque centre commercial (qui va raser 50 arbres au passage) de l’autre moitié, privatisant au passage l’espace public. Aussi,  l’avancement du projet d’un autre grand centre commercial à Fleury piloté par IKEA, les panneaux Pubs (on en a déjà parler). On n’oublie pas aussi le dialogue avec la jeunesse : Frapper des lycéen.ne.s  et des syndicalistes qui font une action « pour le climat » (occupation de la Fnac le 29 novembre 2019 [6]) c’est vrai que ca a marqué le coup niveau écologie, mais pas dans ton sens Joel, déso pas déso.

Globalement la politique écologique est inexistante. Sa politique est même anti-écologique à bien des égards, c’est complètement irrationnelle de continuer dans cette direction tant l’urgence climatique nous impose de tout repenser vers la sobriété.

Sécurité et qualité de vie 

Avec le doux titre de « ville apaisée »

« Création d’un numéro SOS rue » Bon c’est la nouvelle mode, à chaque problème ou tension sociale son super numéro qui va tout régler, il fallait y penser. Tant d’années de politique à vouloir résoudre des conflits  alors qu’il suffit de mettre un numéro en place, habile. La politique en Macronie. On pourrait croire que c’est une blague mais 1) ce n’en est pas une et 2) c’est la première chose écrite dans son bilan

Revenons au sérieux (ou pas) « postes supplémentaires de policiers et des investissements permettant de renforcer les moyens des équipes de la police municipale » « 52 caméras de vidéo-protection mises en place à travers la ville depuis 2015 ». Alors est-ce que quand la police a plus de moyens, tous les droits : est-ce que la sécurité, et les situations sociales s’améliorent ? Non. Cela va juste augmenter le nombre de manifestant.e.s blessés. 52 caméras de surveillance en moins de 5 ans, qui se satisfait de ça ? Qui peut se réjouir de pouvoir fliquer, observer, sa population partout, tout le temps ?

On oublie dans ce bilan d’une « ville apaisée » la mise à la rue de plusieurs centaines de personnes dont de nombreux enfants, expulsé des squats par notamment le RAID [7] (toujours dans le dialogue Joel), alors qu’il y aurait à Caen 6000 logements vacants…  On constate aussi une explosion du nombre d’interpellations notamment des mineurs dont Joel Bruneau semble se vanter avec ce chiffre : 1000 interpellations grâce aux caméras de surveillance sous son mandat.

On oublie aussi la répression d’un 1 an et demi de gilet jaune, plus de deux mois de grèves, 1 an de marches et manifs pour le climat, mais Joel ne voit aucun problème, tout est apaisé, tout est sous contrôle, on envoi la police et c’est bon.

La seule réponse de cette mairie à tout les conflits : « sécurité ». Enfin maintenir les privilèges car la sécurité pour les femmes, pour les personnes trans, pour les exilé.e.s on l’attend toujours.

Joel Bruneau justifie cela par la “démocratie”. “Démocratie” illustrée par un terme qui revient de plus en plus « la concertation ». La concertation façon Joel Bruneau lors des réunions publiques c’est « je parle – vous écoutez ».

Bon j’exagère à la limite on prend 2-3 questions, au pire il y en a une fâcheuse on fait de la langue de bois, et hop l’affaire est dans le sac ! On s’est concerté les caennais.e.s approuvent tout ce que je fais.

Le nouveau Joel

Tout cela c’est de l’histoire ancienne, Joel a changé, il se présente à sa propre succession avec de nouveaux arguments !

Vous voyez le projet place de la République qui est une catastrophe écologique, sociale et économique ? Fini ! Le terme « centre commercial » ne faisait rêver personne, place à « un nouveau lieu de vie en centre-ville avec une halle gourmande, une salle de cinéma d’Art et Essai, un espace d’exposition, des commerces et des espaces de travail. » Qui peut maintenant critiquer un aussi beau projet ?

Joel lance aussi 4 GRANDS PROJETS STRUCTURANTS ET AMBITIEUX POUR CAEN avec par exemple l’organisation des 1000 ans de la ville de Caen (quand on a pas d’avenir autant célébrer le passé), mais dans ces 4 projets, j’attendais particulièrement celui sur l’écologie et je me disais qu’enfin la transition écologique allait s’accélérer comme tout les rapports, les scientifiques, les manifestant.e.s et autres ONG le réclament depuis tant de temps. Le grand projet sur l’écologie :

« (journée) Sans voitures… »  ah ca commence bien, ca va changer !

 « …Une fois par mois… » Ah.. c’est déjà un bon début la ville doit s’habituer après tout

 « …Sur les quais de l’Orne… » ah oui c’est pas sur la totalité de la ville donc…

 « (le) Dimanche » hum ouais non la transition ce n’est pas pour maintenant…

Non mais après tout ce qui importe c’est la sécurité !  Tiens par exemple il propose 25% de caméras en plus dans son prochain mandat ! Génial non ? Mais vous voyez le problème avec la sécurité c’est que mettre toujours plus de caméras, toujours plus de moyens et de postes dans la police pour harceler les pauvres et minorités… heu pour surveiller la population, et bien ca coute de l’argent. Et l’argent Joel il aime bien ça, alors il a eut une idée : Mettre en place une « sécurité citoyenne » pour soulager la police !  « Le principe : permettre aux habitants de s’impliquer dans la surveillance de leur quartier en signalant des mouvements suspects. « Ce n’est pas une milice ! Mais on ne peut pas mettre des policiers partout et le dialogue avec les citoyens est important » » (France  bleu [8]) Bon déjà quand on commence par justifié son dispositif par « ce n’est pas une milice ! » c’est déjà que rien ne va. Ensuite demander aux « citoyens » de faire la police parce qu’on n’a pas assez de police c’est carrément délirant, pas sûr que ca améliore la lutte contre le racisme et le mépris de classe tout ça. Plus largement demander aux citoyen.ne.s de faire des efforts en matière d’écologie, de nettoyer la ville, de contrôler leur consommation en tout genre,  et maintenant de faire la police , quand on sait toutes les contraintes qui pèsent sur chacun.e d’entre nous encore plus les minorités et les plus précaires, c’est carrément indécent.

Plus généralement Joel Bruneau construit (détruit) la ville dans une logique libérale. Cette logique, on le sait est très inégalitaire notamment sur les questions des minorités ce qui est illustré dans les réponses de Joel Bruneau aux propositions (pourtant simple à mettre en place et peu couteuse) du centre LGBTQ+ de Caen.

[9]

Dans son programme on parle très peu des femmes, des minorités,  des migrant.e.s, des plus pauvres. Lors du débat des municipales quand on lui demande comment rendre la ville attractive (on passera sur la bétise de la question), il répond « agrandir l’aéroport » et « projet république » et quand on lui parle qualité de vie, il répond « travail et économie », bon pour le social et l’écologie on repassera.

En attendant c’est assez drôle tout ça, mais les conditions de vie ne s’améliorent pas pour la grande majorité de la population, les inégalités s’accroissent, les minorités souffrent, la planète meurt. Son slogan « Continuons Caen Ensemble » je le vois plutôt comme « Je détruis Caen, tout seul ».

Des habitant.e.s de Caen tentant de faire passer un message à leur maire

[1] Ces informations proviennent de son site : joelbruneau2020.fr ainsi que de la brochure de son programme pour les élections municipales de Mars 2020 avec la liste « continuons Caen ensemble »

[2] En témoignent à Caen, le groupe « balance ton twisto » qui récence les abus des contrôleurs à https://rugir.fr/2019/07/29/lutte-contre-les-discriminations-entretien-avec-balance-ton-twisto/

[3] Dunkerque, Compiègne, Noyon, Senlis, Pont St Maxence, Chantilly, Bernay, Neuves-Maisons, Vitré, Mayenne, Carhaix-Plouguer, St Brévins-Les-Pins, Châteaudun, Joigny, Niort, Châteauroux, Issoudun, Cluses, St-Flour, Figeac, Gap, Manosque, Aubagne, Castres, Gaillac, Graulhet, Porto-Vecchio, Libourne, Colomiers, Cambrai, Bar-le-Duc, Le Touquet, Levallois, Boulogne-Billancourt

[4] https://www.bfmtv.com/societe/gratuite-des-transports-a-calais-la-frequentation-explose-1859641.html

[5] https://actu.fr/normandie/caen_14118/municipales-2020-place-debat-caen-suivez-direct_31400101.html

[6] https://rugir.fr/2019/11/30/communique-de-caen-en-lutte-pour-lenvironnement-recit-de-la-journee-du-29-et-violences-policieres/

[7] https://upmarais.tumblr.com/post/188946216200/hébergement-des-expulsées-du-marais-la

[8] https://www.francebleu.fr/infos/elections/elections-municipales-joel-bruneau-veut-renforcer-la-securite-a-caen-1580753081

[9] https://gayviking.fr/municipales-2020-a-caen-et-rouen-le-centre-lgbti-de-normandie-interroge-les-candidats/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *