Grévis : affronter le présent

C’est à l’aube de la sortie de Chronique du désert : Le désert urbain que nous rencontrons Simon Le Roulley, fondateur des éditions Grévis. Nées le 7 juin au BTKC, cela fait maintenant 3 ans que le projet mijotait dans la tête de Simon et de quelques ami.e.s, dont, parmi d’autres, Adrien Brault qui l’assiste dans la sélection des projets et Pierre-Alexandre Delorme dans la mise en page. L’épreuve est avant tout collective.

« Favoriser le terreau des idées révolutionnaires »

Simon

Plusieurs types de publications sont attendues à Grévis. Des essais de critiques sociales et politiques mais surtout des enquêtes politiques. « Prendre le soin de l’enquête » c’est une volonté inhérente au projet de Grévis. Les éditions naissent pour ces chercheurs d’une envie de s’extirper du cadre universitaire en créant du politique par leur recherche. La liberté de ton se couple à la rigueur apportée au travail d’enquête donnant naissance à un support de culture révolutionnaire.

Chronique du désert : Le désert urbain, première parution aux éditions Grévis paraîtra le 12 septembre en librairie. Chronique du désert s’inspire du modèle des vielles revues comme Socialisme ou barbarie mêlant enquête politique et travail de recherche. Cette première publication aura pour suite un numéro sur la thématique du corps, de la violence et du soin.

« Accorder du soin à ce qu’on voulait faire et le faire nous-même »

Simon

Autant dans la prose que dans la mise en page, Le désert urbain est une œuvre en tout point lyrique. Le soin de l’esthétique et de la belle phrase est de mise. L’ouvrage, parsemé de la photographie de Christophe Halais crie son attachement à « celles et ceux sans qui la rue ne serait rien ». Regroupant enquêtes, essais, entretiens, nouvelles et poésies, le désert urbain est un ouvrage complet exposant la ville et ses recoins, liant le fond et la forme.

L’épreuve ne s’arrête cependant pas là. De nombreux projets se forment de part et d’autre. Le projet Trajectoire notamment est une enquête politique qui tâchera d’exposer comment l’expérience des squats à Caen permit de changer la courbure, la trajectoire des vies de certaines personnes. La prochaine publication, Pour la grève, coécrit par Adrien Brault et Simon Le Roulley paraîtra elle aussi ce 12 septembre.


PL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *